Scene 1
Wilshire Memorial Hospital

A l'hôpital, le médecin qui prend en charge Monica tente son possible pour sauver son enfant.

Une ambulance s'arrête sur le parking du Wilshire Memorial Hospital et ses portes s'ouvrent pour laisser apparaître deux ambulanciers. Un jeune  médecin sorti fumer une cigarette s'inquiète de la situation.
MEDECIN : - Qu'est-ce qu'on a ?
AMBULANCIERE : - Femme enceinte, détenue à la prison pour femmes, elle a été prise de violents maux abdominaux à l'annonce de la peine requise à son encontre.
AMBULANCIER : -(renchérissant) Maux accompagnés d'une hémorragie importante, elle a perdu beaucoup de sang et fait une syncope, Dr. Aldrin.
DR. ALDRIN : - Bon, il n'y a pas de temps à perdre, descendez-la vite de l'ambulance ! Quand les douleurs  se sont-elles déclarées ?
AMBULANCIERE : - Il y a une vingtaine de minutes environ. Elle était très agitée, le médecin de la prison lui a administré un calmant avant notre arrivée.
Les ambulanciers descendent le chariot sur le parking. Le Docteur Aldrin examine Monica, très affaiblie.
MONICA : - (faible) J'ai mal, Docteur...
DR. ALDRIN : - Son nom ?
AMBULANCIER : - Wenworth, Monica Wenworth. Voici son dossier, c'est une patiente du Docteur Mancini.
Il tend le dossier au Docteur Aldrin, qui y jette un bref coup d'il avant de s'adresser à Monica.
DR. ALDRIN : - On va s'occuper de vous, Madame Wenworth, tenez-bon !
 Le Docteur Aldrin touche le ventre de Monica pour tâter la situation alors que les ambulanciers poussent  les portes de l'hôpital et que le chariot entre dans le service des urgences .
DR. ALDRIN : - Vite, on l'emmène au Rideau 2 !
Une infirmière qui se trouvait près du bureau d'admission leur emboîte le pas, et  alors que les ambulanciers transposent  Monica du chariot sur un lit, prépare l'échographe. Elle enduit le ventre de Monica du gel refroidissant, ce qui fait grincer cette dernière des dents. Les ambulanciers quittent la pièce. Le docteur Aldrin utilise l'appareil afin de vérifier comment se porte le bébé mais il est forcé de se rendre à l'évidence et se tourne pour faire face à Monica.
MONICA : (inquiète) Qu'est-ce que vous voyez, docteur ?
DR. ALDRIN : (grave) - Madame Wenworth, j'ai une terrible nouvelle à vous annoncer. Malgré la rapidité avec laquelle vous avez été conduite ici, il était malheureusement déjà trop tard pour sauver votre enfant. Comme l'appareil l'indique, le cur du ftus a cessé de battre.
MONICA : Oh non, pitié...pas mon bébé...pas encore...
Elle fond en larmes . L'infirmière lui prend la main. Le docteur Aldrin, se ressaisit du dossier et constate que Monica a déjà perdu un enfant au cours des derniers mois. Gêné, il s'éclaircit la gorge avant de reprendre la parole.
DR. ALDRIN : - Malheureusement, il s'agit de votre seconde fausse couche en moins d'un an, si j'en crois votre dossier. Je suis au regret de devoir vous apprendre que cela compromet fortement vos chances de pouvoir mener un jour une grossesse à terme.
Monica redouble de pleurs à cette annonce.
MONICA : (en sanglots) - Mais je suis maudite ou quoi ? Qu'est-ce que je vais devenir ?
L'infirmière tente de la réconforter de tout son possible.
DR. ALDRIN : - Vous avez besoin de repos, Madame Wenworth. Infirmière, vous serez aimable de lui donner un somnifère. On m'attend au cinquième. Je repasserai plus tard.
Quelques instants plus tard, James arrive en courant au chevet de Monica, qu'il trouve endormie. Il s'empresse de la réveiller. Monica entrouvre les yeux.
MONICA : (surprise) James ? Qu'est-ce que tu fais là ?
JAMES : - Monica, enfin, je te trouve ! Je te cherche depuis une heure et  demie...Oh,  je te demande pardon. Pardonne-moi d'avoir douté de toi, je me suis laissé berner par Lexi qui a fomenté ça avec Brooke Appleson, cet enfant n'est pas de Vince, mais il est bel et bien de moi, j'ai vu les véritables résultats du test de paternité et ils ne laissent aucun doute possible, ce bébé est le fruit de notre amour...
Monica fond à nouveau en larmes.
MONICA : (bouleversée)- Ce bébé était le fruit de notre amour, James. Il...Il n'y a plus de bébé, j'ai fait une autre...
Elle ne peut finir sa phrase, submergée par les sanglots. James  serre très fort Monica contre sa poitrine. Ses yeux s'emplissent de larmes à leur tour, mais c'est autant la colère que la tristesse qu'on peut y lire.
JAMES : - Au fait, mon cur, qui te suivait avant le Dr. Appleson ?
MONICA : - Eh bien, c'était Michael. Pourquoi ?
A ces mots, James se lève pour quitter la pièce.
MONICA : - Où vas-tu ? Reste auprès de moi, je t'en prie.
JAMES : - Je reviens tout de suite ma chérie.
 Il quitte la pièce et marche d'un pas alerte dans les couloirs de l'hôpital. Il s'arrête devant la porte du bureau de Michael, sur laquelle il se met à tambouriner des deux poings.
JAMES : Sors de là, t'es un homme mort, Mancini ! Montre-toi, je vais te faire la peau !
Il ouvre la porte et entre dans le bureau, mais celui-ci est vide, Michael ne s'y trouve pas.
JAMES : -Il perd rien pour attendre, celui-là.


SAISON 11 - EPISODE 18
RÉDEMPTION
End Game
diffusion originale : 23/11/2003 - episode # 309 (#81)
Monica Williams WenworthDr. Michael ManciniLucas JacksonDr. Kimberly Shaw HarperKyle McBrideMiranda MartinezAmanda Woodward BurnsLexi SterlingJames WenworthCameron WilliamsMegan LewisEve ClearyPamela Jennings ManciniDr. Peter Burns


Avec la participation de
KRISTA ALLEN  dans le rôle de  Maggie Collins
BRUCE BOXLEITNER  dans le rôle du  Procureur Blakes
SARAH JESSICA PARKER  dans le rôle du  Dr. Brooke Appleson
RANDY QUAID  dans le rôle du  Sénateur Goldwin
SCOTT REEVES  dans le rôle de  Barry
JOHN SCHNEIDER  dans le rôle de  Scott Barrington
PATRICK STEWART  dans le rôle de  Donald Bartlett, le ministre de l'intérieur

Les scènes 1, 9 et 19 ont été dialoguées par Romain Le Borgne. Un grand merci !
 

Scene 2
Sterling & Woodward - Bureau de Lexi

Au même moment, Lexi reçoit Brooke dans son bureau et l'acceuille en l'applaudissant.


LEXI : - Je te dois des félicitations ma chère Brooke. Tu as été parfaite, je n'aurais pu espérer mieux.
BROOKE : - J'ai fais exactement ce que tu m'avais demandé, rien de plus.
LEXI : - Je t'annonce que notre plan a fonctionné comme prévu. Nous avons fait d'une pierre, deux coups: Monica est en prison, James a surement tué ce pauvre Vince Blythe, bref c'est le coup du siècle. Encore bravo! Je savais que je pouvais compter sur toi.
BROOKE : - Eh bien, puisque tu es ravie de mon travail, il va donc falloir le payer en conséquence.
Lexi perd alors son sourire victorieux.
LEXI : - Qu'est-ce que tu veux dire ? Je t'ai déjà payé, tu te rappelles pas ?
BROOKE : - J'ai du mentir devant un tribunal, ça pourrait me coûter cher si on découvrait la vérité. Je veux 5 Millions de plus.
LEXI : - 5 millions ?? Mais tu es complètement folle ? Où veux-tu que je trouve une telle somme ?
BROOKE : - Arrête, pas à moi. Tu as cette somme, ma chérie, du moins ta société l'a. Tu n'as qu'à faire passer cet argent sous forme d'un salaire fictif.
LEXI : - Je croyais qu'on était amies, toi et moi...
BROOKE : - Mais nous le sommes, Lexi, regarde ce que j'ai fait pour toi !!
LEXI : - Alors pourquoi est-ce que tu me fais ce chantage ?
BROOKE : - Ce n'est pas du chantage. Je réclame simplement mon dû.
LEXI : - Ton dû ? 5 millions de dollars, tu appelles ça un dû toi ? Moi j'appelle ça de l'avidité pourrie.
BROOKE : - J'ai beaucoup d'achats de prévus chez Dolce & Gabana.
LEXI : - Pour 5 millions de $ ??
BROOKE : - Je suis très gourmande.
LEXI : - J'ai vu oui. Bon, donne-moi un peu de temps afin de réunir la somme.
BROOKE : - D'accord, mais ne tarde pas trop.

Scene 3
Dans un local désaffecté

Fou de rage, Lucas attache Michael et le séquestre dans un local abandonné près de son bureau d'avocat en le menaçant d'une arme à feu. Michael tremble de peur.



 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

MICHAEL : - Où est-ce que tu m'emmènes ?
LUCAS : - Ferme la et avance.
MICHAEL : - Qu'est-ce que tu vas faire de moi ?
LUCAS : - J'sais pas encore... J'hésite entre te tuer... et t'évicérer !
MICHAEL : - Pourquoi fais-tu ça ? On était amis, non ?
LUCAS : - La ferme j'ai dit !!!
Lucas attache Michael avec des chaînes et sort un revolver de sa poche de veste en cuir noir.
MICHAEL : - (mort de peur) Ne fais pas ça !!! Non !!! Ne tire pas, ai pitié de moi !
LUCAS : - Je n'ai aucune pitié pour les gens comme toi, Mancini. Il n'y a qu'une seule solution pour que Pamela et moi vivions heureux jusqu'à la fin de nos jours sans que tu ne viennes tout gâcher. Je ne peux pas faire autrement !
MICHAEL : - Si, tu peux faire autrement, réfléchis ! Si tu me tue, tu ira en prison, comment vivre avec Pamela si tu es emprisonné ?
Lucas s'arrache les cheveux et serre les dents tel un fou.
LUCAS : - Mais la ferme, putain, la ferme !!!!
Soudain le téléphone portable de Lucas retentit. Lucas place l'arme à feu sur la tempe de Michael, menaçant.
LUCAS : - Si tu tentes quoi que ce soit... bang !
Lucas décroche son portable et change illico de voix, devenant tout gentil
LUCAS : - Allô ?
A l'autre bout du fil, Pamela, faisant les cent pas dans son appartement à Melrose.
PAMELA : - Lucas ? C'est moi. Mais enfin, où tu es ?
LUCAS : - Heu... Je suis en ville. Pourquoi ?
PAMELA : - Tu ne m'as pas prévenu avant de partir et je m'inquiète, ça fait des heures que tu es parti. Tu en as pour longtemps ?
LUCAS : - (regardant Michael d'un regard satanique) Ce ne sera plus très loin maintenant.
PAMELA : - Ah, au fait, tu ne saurrais pas où est Michael par hasard ?
LUCAS : - Michael ? Non, je ne sais pas. Pourquoi le cherches-tu ?
PAMELA : - Tout le monde le cherche à l'hôpital, Monica vient de perdre son enfant. Si tu le vois, est-ce que tu peux lui dire de s'y rendre immédiatement s'il te plaît ? Je préfère que ce soit toi qui lui dise, je n'ai plus trop envie de le voir...
LUCAS : - T'en fais, ça m'étonnonerait que tu le revoies.
PAMELA : - Pardon ??
LUCAS : - Bien, si je le vois je lui dirai. A tout à l'heure ma chérie.
Il raccroche.
MICHAEL : - C'était Pamela, n'est-ce pas ? Elle me cherche... Tout le monde me cherche. Ils vont finir par tout comprendre, Lucas, alors relâche-moi avant qu'il ne soit trop tard.
Lucas enclanche son arme.
LUCAS : - Il est déjà trop tard... pour toi !
Il vise Michael.

--- Suite de l'épisode ---
--- page 2 ---



© Copyright 2003 Matheson Entertainment. Tous droits réservés.